no-cover

Libourne n’en revient pas

Like
97
0
vendredi, 03 juillet 2009
Sports

Les dirigeants de Libourne-Saint-Seurin pourrait envisager un recours devant le CNOSF. Le président du club girondin, Bernard Laydis, a soumis cette décision à l’analyse de la décision de la commission d’appel de la DNCG que les dirigeants libournais n’ont pas encore reçus. Lors d’une conférence de presse, M. Laydis a indiqué que le club, qui devait assurer une somme de 273.000 euros au budget 2008-2009, avait recueilli «quelque 380.000 euros de chèques ou de provisions formelles».

«On serait certes reparti avec un petit budget, mais les joueurs nous ayant fait confiance, c’était possible», a déclaré M. Laydis, qui se dit «prêt à livrer un dernier combat» devant le CNOSF. «La décision prise est pour moi la guillotine sur la tête d’un innocent», a-t-il affirmé à l’issue du conseil d’administration du club.

partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gold FM