no-cover

flash info : colère dans le sud-gironde pour la LGV

Like
50
0
mercredi, 02 juin 2010
Informations

La colère gronde dans le Sud Gironde, depuis que le fuseau de 1000 mètres a été dévoilé lundi par le comité de pilotage. C’est dans cette bande d’1 kilomètre que passera la future ligne vers Toulouse et l’Espagne. Hier matin vous avez pu entendre le directeur du syndicat viticole des Graves, remonté, là c’est la commune de Préchac. Son maire Sandra Barot se dit trompée, puisque c’est le passage le plus rejeté par la population qui a été retenu. Pour elle RFF ne retient que les maisons directement touchées, et pas celles qui seront au plus près de la ligne, selon ses comptes, ça fait une 100 de maisons sur 500.

La visite de Michèle Alliot-Marie à Libourne lundi fait réagir. Interrogée par un journaliste sur l’affaire Boulin, la ministre de la justice a estimé que le dossier était clos, alors que la fille de l’ancien député-maire de Libourne demande la réouverture de ce dossier. En 1979 celui qui était alors ministre du travail s’est officiellement suicidé, une thèse contesté par sa famille. Fabienne Boulin-Burgeat a demandé fin mars la réouverture de l’enquête, sur la base de nouveaux témoignages qui accréditent selon elle la thèse de l’assassinat. Son avocat a écrit hier au procureur général, pour dénoncer une « prise de position cavalière et inacceptable de la garde des Sceaux « .

Quelques 300 policiers municipaux ont manifesté hier dans les rues de Bordeaux, ils ont dit leur malaise, 10 jours après la mort d’Aurélie Fouquet dans une fusillade dans le Val de marne, un mouvement national. Les revendications portaient sur des questions de salaires, mais aussi de sécurité, certains syndicats demande l’ armement systématique des policiers municipaux.

partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gold FM