no-cover

L’illusion conjugale au Pin Galant

Like
106
0
mardi, 02 novembre 2010
Vivre en 33

Il est toujours risqué pour ne pas dire déconseillé de prendre son conjoint pour confident. La sincérité comme base de l’harmonie du couple est un leurre. Prenez Jeanne et Maxime. Après quelques années d’un mariage heureux, ils décident de s’avouer certains petits écarts. C’est le début d’une grave remise en question, de suspicions légitimes, d’accusations en tous genres, de jalousies intolérables.
Aucune vérité n’est sans danger, aucun mensonge n’est sans conséquence. Au fond, la confiance doit rester une illusion. C’est sans doute la condition élémentaire de la paix des ménages.
« Sous l’apparence d’un marivaudage sans conséquence, Eric Assous livre un vrai petit bijou dramatique avec son lot de dialogues étincelants, de répliques ciselées et de suspense parfaitement maîtrisé. L’ensemble est soutenu par des comédiens hors pair, à commencer par Isabelle Gélinas – trop rare sur les planches -, admirable dans le rôle de l’épouse bafouée. Jean-Luc Moreau, qui s’est attribué le costume du don Juan, et José Paul, leur « ami », sont à l’unisson. »

partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gold FM