no-cover

Les nouvelles brèves de comptoir à Mérignac

Like
66
0
lundi, 28 février 2011
Vivre en 33

« S’il nous reste qu’une heure à vivre, ma femme elle range et moi je picole. » Recueillies avec soin et présentées par huit comédiens, ces « Brèves de Comptoir », troisième opus de la série, sont le fruit de la collaboration de Jean-Marie Gourio et Jean-Michel Ribes.
Espace de liberté, le bistrot est un endroit de banalité où l’on trouve des pépites. Jean-Marie Gourio, dans ces débits de boisson, se met sur une fréquence d’écoute particulière : il guette le génie populaire, il devient le découvreur d’un langage qui naît là, comme d’autres trouvent de l’or dans la boue. Le trésor ici, c’est une parole qui redit le monde. Souvent involontaires, surgies du gosier innocent de piliers de bistrot invétérés, ces traits d’esprits cocasses relèvent à leur façon du patrimoine de l’humanité : « Ce qui ne va pas dans la société, c’est les gens ». La preuve : « Ils ont dit qu’il allait pleuvoir et ils l’ont fait. » Aucun rapport ? Pas grave. On se jette un Ricard « a capella ».

partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gold FM