Actualités

Une année record pour les tournages en région et en Nouvelle-Aquitaine

11 février 2020 à 13h30 Par Kylian Prevost
Ce mercredi 5 février, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a publié son étude annuelle sur les retombées régionales des crédits d’impôts cinéma, audiovisuel et international. Suite à la réforme des crédits d’impôts du 1er janvier 2016, les délocalisations des tournages ont été divisé par 2 engendrant ainsi 622 M€ de dépenses annuelles supplémentaires sur le territoire en 2019.

Retour sur l'année 2018

Quelques années seulement après la dernière réforme mise en place par le CNC, faisant passer le taux du crédit d'impôt du cinéma de 20 à 30 % et le plafond de 20 à 30 millions le bilan est positif. En 2018, les régions françaises ont créé près de 30 000 emplois et attiré plus de 400 M€ de dépenses de tournage générant ainsi une hausse de 140 Millions d'euros en comparaison aux périodes de l'avant réforme. Pour rappel, les crédits d'impôt sont des incitations fiscales qui visent à promouvoir les tournages des productions françaises ou internationales. Les bénéficiaires doivent ainsi répondre à des conditions précises.

Le Crédit d’impôt cinéma (CIC)


En 2018, les films français bénéficiaires du crédit d’impôt ont obtenu une hausse de 31 millions d'euros de dépense de tournage en régions avec 132 M€, sur plus de 4 500 jours de tournage.

La Nouvelle-Aquitaine à l'image d'autres régions a doublé ses dépenses consolidées depuis la réforme avec 11 362 954 €. Les films français de fiction ayant bénéficié du CIC tournés en Nouvelle-Aquitaine en 2018 sont par exemple Nous finirons ensemble de Guillaume Canet et Le meilleur reste à venir de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière.

107 films français bénéficiaires du crédit d'impôt ont tourné en régions parmi lesquels :

Hors Normes – Eric Toledano et Olivier Nakache - 13 M€ de budget, 54 jours de tournage en Ile-de-France. Sortie le 23 octobre 2019.

Mon chien stupide – Yvan Attal - 9 M€ de budget, 40 jours de tournage en Nouvelle-Aquitaine. Sortie le 30 octobre 2019..

Benedetta – Paul Verhoeven - 16 M€ de budget, 47 jours de tournage en PACA. Sortie en 2020.

Le Crédit d’impôt audiovisuel (CIA)

En 2018, les dépenses de tournage des œuvres bénéficiaires du crédit d’impôt audiovisuel s’élèvent à 101 M€ (hors Ile-de-France) dont 18 466 952 € en Nouvelle-Aquitaine. Les fictions audiovisuelles françaises ayant bénéficié du CIA tournées en Nouvelle-Aquitaine en 2018 sont entre autres Le capitaine Marleau et Balthazar.

Le Crédit d’impôt international (CII)

Les dépenses de tournage en régions des fictions étrangères s’élèvent à 126 M€ en 2018. Elles ont été multipliées par cinq depuis la réforme (+100 M€).

L’activité des régions a été multipliée par 6 depuis la réforme (hors Ile-de-France), portée par des œuvres telles que :
 

The French Dispatch – Wes Anderson – 27 M€ de dépenses en France, 19 jours de tournage en Nouvelle-Aquitaine.

Riviera (saison 2) – série Sky de Neil Jordan – 27 M€ de dépenses en France, 124 jours de tournage en PACA.

Death in Paradise (saison 8) – série BBC de Robert Thorogood – 6 M€ de dépenses en France, 101 jours de tournage en Guadeloupe.